samedi 24 décembre 2011

Inside out - Enfermée

Voilà un livre que je voulais découvrir depuis un moment. Inside out - Enfermée - tome 1 de Maria V. Snyder


4ème de couverture : « Je m’appelle Trella. J’ai seize ans et, dans le monde où je vis, je ne suis personne. Un numéro comme des milliers d’autres. Ce monde, c’est le Cube. Un monde entièrement clos, sans aucune ouverture. Où il vaut mieux faire profil bas et éviter de se faire remarquer si on ne veut pas finir dans la Broyeuse. Je n’ai aucun avenir. Les autres habitants du Cube non plus. Nous sommes tous destinés à vivre et mourir enfermés. Car on ne peut pas s’échapper du Cube. Et ceux qui voudraient me faire croire le contraire sont des menteurs et des trafiquants d’espoir. Surtout ceux qui prétendent qu’il existe, quelque part dans le Cube, une issue. Une porte secrète. Mais où ? Et qui s’ouvrirait sur quoi ? J’aimerais bien le savoir… »


J'aimais bien l'idée de ce cube dans lequel des gens sont enfermés sans savoir pourquoi. En général, les enfermements donnent toujours des situations intéressantes, et font ressortir le meilleur comme le pire des gens, Sartre l'avait compris et l'a déjà dit "L'enfer, c'est les autres".
Dans cette histoire, il y a déjà plusieurs générations que la population est enfermée. Des règles ont été établies, que nul ne songerait à discuter… Et pourtant… Pourtant, certains rêvent toujours de pouvoir en sortir, imaginent un possible extérieur… ainsi qu'un autre ordre entre les classes sociales.
Il faut dire que les "Inférieurs" et les "Supérieurs" mènent des existences bien isolées. On suit surtout Trella, qui vient des niveaux inférieur, donc c'est surtout son monde qui est décrit. Là, les enfants ne connaissent pas leurs parents, et grandissent dans des crèches où on les assigne dès leur plus jeune âge à des tâches précises. Ensuite, ils rejoindront des dortoirs, sans intimité, et n'auront - officiellement - que le temps de travailler, manger et dormir. Ah si, comme "loisir", ils auront pour devoir d'assister à une réunion régulière où ils seront contrôlés.
Je pense qu'il est inutile d'en dire plus pour comprendre que des gens vivants dans ces conditions ne peuvent que vouloir se révolter à un moment donné.
Trella, elle, se sent supérieure aux autres, pourtant (et le jeu de mots n'est pas tout à fait innocent). Elle sait se faufiler partout dans l'espace clos qui les abrite, mais elle fonctionne en solitaire. Jusqu'au jour où…
J'ai été agréablement surprise par ce roman qui est quand même issu d'une collection Harlequin. Je craignais une histoire dégoulinante d'amour, mais non, c'est surtout l'action qui prime, et les relations entre tous les personnages.
Par contre, j'ai eu un peu beaucoup de mal à me repérer dans le cube, et n'ai jamais réellement réussi à comprendre comment Trella passait d'un endroit à l'autre…
Par ailleurs, je serais curieuse d'avoir l'avis d'autres lecteurs… J'ai acheté ce livre en version numérique pour mon tout-nouvel-ebook-que-j'aime-trop (merci mon chéri), mais j'ai été surprise par le nombre de pages affichés (environ la moitié de la version papier). Je me suis demandée tout le long si le texte avait été tronqué, et particulièrement à la fin : tout d'un coup, un personnage apparaît dont on n'a jamais parlé avant, une personne qui était dans une pièce y revient… sans en être sortie ! Je me demande donc s'il manque des pages ou s'il s'agit d'une maladresse de l'auteur…
En dehors de ces quelques défauts, j'ai apprécié ce livre. D'autant que la mise en place de cet univers particulier est assez bien menée (c'est toujours difficile de présenter un autre monde de manière cohérente, je trouve).
La suite devrait bientôt être disponible en français et je suis assez curieuse de pouvoir la lire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire