mercredi 29 décembre 2010

Parent efficace ?

Je ne sais toujours pas ce que c’est d’être un “bon parent”. Pour moi, c’est d’accompagner au mieux un enfant qui grandit, pour lui donner les forces et les armes qui l’aideront à se sentir au mieux dans sa vie.
Dans le regard de beaucoup de gens autour de moi, j’ai l’impression que c’est avant tout apprendre à un enfant à respecter certaines règles.
Dans ma recherche pour combiner ces deux aspects, j’ai dernièrement entamé la lecture des livres de Gordon : Parents efficaces et éduquer sans punir.
Car il faut bien reconnaître que La Môme Caoutchouc n’est pas forcément une petite fille modèle, qui “obéirait” (je n’aime pas ce mot) au quart de tour. Même quand elle fait preuve de bonne volonté, elle est très très vite distraite et les choses simples du quotidien deviennent vite des épreuves de torture répétées jour après jour. Ajoutez à cela qu’elle est assez obstinée (ce qui devrait lui être utile dans la vie… c’est ce que je me dis pour me consoler) et que, depuis la naissance de sa soeur, elle teste un peu nos limites, et vous aurez une idée de ce que certaines journées peuvent représenter (certains jours j’attends avec impatience l’heure du coucher).
Bon, ne nous méprenons pas, j’adore notre fille, elle a de l’imagination à revendre et je comprends aussi qu’elle ne soit pas toujours disposée à faire les choses au moment précis où je les lui demande. Mais quand elle dépasse largement ma zone de tolérance et qu’elle récolte tellement de remarques à l’école qu’elle ne veut plus y aller “parce qu’elle se fait tout le temps gronder”, elle qui adorait ça, je me dis qu’il faut chercher des solutions.

J’espérais récolter un peu d’aide auprès de Thomas Gordon. Or, essayez de pratiquer l’écoute active avec un enfant à qui vous demander “tu veux me parler de ce qui ne va pas ?” et qui vous parle d’un papillon qu’elle a vu l’été dernier ! Tenter de lui proposer de trouver une solution pour éviter les conflits quotidiens (l’habillage du matin, l’heure du bain…) n’est pas plus efficace. Elle est encore trop jeune pour respecter ses propres engagements. (enfin… j’ai l’impression qu’elle y arrivait avant mais qu’elle ne veut plus le faire).
Et “considérer l’enfant comme un adulte” ne me semble pas très cohérent. Si elle a envie de prendre un objet dans un magasin et que je ne suis pas d’accord, je ne vais pas la laisser faire sous prétexte qu’il faut que je respecte ses choix, quand même !

La Môme Caoutchouc est peut-être encore un peu jeune pour cette méthode dont je retiens cependant quelques points utiles, qui visent à renforcer la communication et le respect des besoins de tous les membres de la famille.
Néanmoins, j’aimerais parvenir à me sentir “efficace” sans devoir passer mon temps à menacer et à punir…

jeudi 9 décembre 2010

Quel plaisir

Ces temps-ci, je redécouvre le plaisir de lire. Il faut dire qu’après un premier mois, disons, un peu fatiguant où j’ai battu un record personnel en ne lisant qu’un seul livre sur une période de trois semaines (je crois qu’une telle pénurie ne m’était plus arrivée depuis l’époque où j’ai appris à lire. Je vous ai déjà raconté que, plus jeune, mes parents m’imposaient de ne pas lire plus de deux livres par semaine et que j’avais du mal à me restreindre à ce rythme ? C’est de cette époque que j”ai pris goût aux pavés)… Après donc cette période, la Citrouille s’est mise à faire ses nuits (je célèbre ce jeudi une semaine entière de nuits de huit heures… et même plus !

J’ai donc retrouvé un temps de cerveau disponible et ait pu me remettre à lire. Et ma lecture du moment, c’est Vango de Timothée de Fombelle.

image

J’avais déjà lu Tobie Lolness, du même auteur, que j’avais beaucoup aimé, et j’avais un peu d’appréhension avant d’entamer ce nouvel ouvrage. Elles étaient erronées. On y retrouve tout le talent de l’auteur, avec ses personnages riches et vivants, son style qui se lit d’une traite sans s’embarrasser de rodomontades superflues tout en évitant d’être simpliste. L’histoire personnelle de Vango, un jeune homme de 19 ans dont la vie est déjà pleine de mystères, se fond ici dans la situation européenne des années 30, alors qu’Hitler monte au pouvoir et que les Russes ne sont pas vraiment blancs comme neige non plus. Ce n’est pourtant pas une leçon d’Histoire, mais plus une vie riche en aventures qui nous attend au fil des pages. Je n’aurais qu’un seul reproche : pourquoi faut-il attendre le deuxième tome ?

Ce roman est encore une fois la preuve que la littérature dite “de jeunesse” réserve quelques pépites à mettre entre toutes les mains. Mais ce n’est pas la première fois que je vous le dis.

A propos de mains, d’ailleurs, ou plutôt de bras, vous pouvez gagner sur Babypop, le blog de Cali, de quoi soulager un peu les vôtres si vous êtes une maman (ou un papa) : un Tonga rien que pour vous.

mardi 30 novembre 2010

Un peu de tricot, si, si

Non, non, je ne fais pas que m’occuper de mes enfants. J’arrive encore à trouver (un peu) de temps pour tricoter. Et comme l’hiver approche (il a même neigé jusque chez nous le week-end dernier, c’est pas terrible, ça ?), et que, au moment où j’ai commencé ce projet, j’avais grandement besoin de couleurs pour me remonter le moral, je suis fière de vous présenter …

P1000922

Les composed mitts !

Ces mitaines rentraient tout à fait dans mon projet de déstockage de laine. J’ai réussi à terminer un reste de pelote avec, youhou, je fais de la place. Je vais d’ailleurs continuer dans cette idée, vu que ma fille m’a demandé “un doudou escargot rose”. Inutile de vous préciser que c’est sa couleur préférée du moment. D’ailleurs, pour sa liste au Père Noël, tout ce qui était rose avait une place prédominante. Ce doit être pour cette raison que son institutrice estime nécessaire qu’elle suive des cours de soutien en graphisme (non, mais, le rose, franchement, quelle idée !)
_ et oui, je trouve toujours ça aberrant qu’en maternelle des cours de soutien doivent être suivis. Ca en dit long sur la manière dont les profs sont débordés / la pression qu’on met aux élèves (cochez votre réponse au choix) _

Enfin, il n’y a pas que les “grandes filles” de la maison qui portent de la laine tricotée sur place

P1000903

Même le chat s’intéresse grandement à mes productions

P1000850

Finalement, il n’y a que le seul mâle de l’appartement, celui qui supporte tous mes “regarde, mon chéri, ce que j’ai fait de mes blanches mains” qui n’a pas été fourni en tricot depuis longtemps. Il va bien falloir que je me décide à y remédier un jour…

mercredi 24 novembre 2010

Travailler plus

Les professeurs doivent gérer des classes trop pleines, ils n’ont plus le temps d’assurer un suivi personnalisé pour chaque élève. Heureusement, les écoliers peuvent suivre des cours de soutien, et ils sont parfois même assurés dans le cadre de l’école.

C’est une bonne chose, assurément.

Mais quand les cours de soutien sont prévus dès la deuxième section de maternelle, n’est-ce pas un peu exagéré ?

jeudi 18 novembre 2010

comment ne pas voir passer ses journées

Une journée n’a que 24 h, n’est-ce pas ? Or, avec un bébé, ces heures-là sont très vite occupées

Tétées et change, 5 à 6 par jour, environ une heure à chaque fois 6 h
sommeil de la maman (en plusieurs étapes, hélas, et avec un temps de repos en journée) 7 h
se nourrir 2h30
aller chercher la grande à l’école et donner le goûter 1h
préparer le repas 1/2 h
se laver 1/2 h
endormir le bébé (après chaque tétée…) 1h30
bains des deux filles 1h
câlins divers et variés aux membres de la famille (et absolument essentiels) 1 h
ménage quotidien (dont la vaisselle) 1 h

 

Il me reste donc à peu près deux heures pour lire, regarder la télé, aller sur l’ordinateur, tricoter, mettre ce blog à jour… Et encore, je ne suis pas allée faire pipi entretemps ! et dire que je pensais me remettre à écrire…

lundi 15 novembre 2010

Se souvenir

Tenir un blog, ça a quand même ses avantages. Surtout quand, quatre ans plus tard, on relit toutes les interrogations que l’on se posait pendant les premières semaines de vie de notre enfant. Voir que je me pose exactement les mêmes maintenant, mais surtout se rappeler qu’on s’en est sorti à l’époque, ça aide quand même pas mal à tenir le coup !

mercredi 10 novembre 2010

presque au même stade

Quand La Môme Caoutchouc avait un mois, les choses n’étaient pas forcément si simples, comme je le racontais ici.

Avec l’allaitement, le rythme n’est pas forcément plus simple. Sauf qu’à chaque pleurs, je me demande si La Citrouille a faim et que je ne sais jamais si je dois dégoupiller les munitions ou pas… Là, je viens de stériliser quelques biberons de son aînée, parce que ça me fatigue de toujours me poser la question. Je n’ai pas encore vraiment pris de décision pourtant…

Quelle quantité impressionnante de questions on peut se poser en tant que parents.

Mais chéri, mais je cherche…

dimanche 7 novembre 2010

Mystère et boule de fils

C’est joli le jacquard. C’est agréable à tricoter, on voit son travail avancer…

Mais qu’est-ce qu’il y a comme fils à rentrer ensuite !

jacquard

A votre avis, je tricote quoi ?

Un indice : il y a le double à faire encore…

mercredi 3 novembre 2010

Un accouchement… une couverture

Juste pour se souvenir, dans quelques années, des heures qui ont précédé l’arrivée d’Alana…

Au matin, je me lève et déjà quelques contractions commencent. Anarchiques, juste assez pour se faire sentir, pas pour aller à l’hôpital. Cependant, pressentant sans doute ce qui allait suivre, je me dis qu’il faut absolument que je termine la fameuse couverture de la Citrouille avant son arrivée. Vous avez déjà essayé de terminer un patchwork avec des contractions, vous ? Imaginez-moi à quatre pattes en train d’épingler les derniers morceaux, puis en train de coudre en serrant les dents… Je peux dire que j’ai connu mieux comme conditions ! mais j’ai terminé la couverture !

Toute la journée, les contractions se sont succédées, à un rythme irrégulier. Au soir, La Môme Caoutchouc oubliait sa peluche à l’école et je faisais deux fois l’aller-retour pour aller la chercher avec elle, en me disant qu’elle serait déjà assez perturbée comme ça si j’accouchais du week-end (résultat : on n’a quand même pas retrouvé cette peluche !)

Puis, quand mon Orme est rentré du travail, les contractions son enfin devenues régulières (c’est ce qui s’appelle être synchrone). Le temps de manger, de se demander si on regarde juste un épisode de série tv avant de partir ( nous, accros ? mais non), et on prenait la voiture. Comme quatre ans plus tôt, je craignais fort de faire se déplacer tout le monde pour rien.

A l’hôpital, on m’annonce que l’accouchement sera rapide et à la question “voulez-vous une péridurale ?”, je répondsec un grand oui (après une journée de contractions douloureuses, je n’ai pas hésité longtemps). Mais je n’avais pas prévu qu’il faudrait d’abord faire une prise de sang et attendre les résultats… Le temps que l’anesthésiste puisse enfin venir, poser son aiguille et que le produit agisse (d’un seul côté en plus, aargh), j’avais juré de ne plus jamais faire d’enfant ! Surtout que, à ce moment-là, une petite tête pointait et qu’il était temps d’arrêter l’injection. Dix minutes de poussées plus tard et moins de trois heures après notre arrivée à l’hôpital, je tenais la Citrouille dans mes bras !

P1000825  mains en l'air

et sa couverture est bien utile !

mardi 26 octobre 2010

lundi 11 octobre 2010

Travail manuel

Ce n’est pas parce que je suis en congé maternité que je reste à rien faire… même si j’ai l’impression de ne pas beaucoup avancer dans mes projets…

L’automne a pourtant commencé, apportant avec lui les premiers frimas, annonciateurs d’hiver. Or, la citrouille congelée ne fait pas partie de mes plats préférés. Donc, il me fallait penser à couvrir ce bébé Citrouille, même quand il sera porté en écharpe lors de nos prochaines promenades.

P1000790

Comme d’habitude, un chat s’est inséré sur la photo !

Cette “couverture de manteau” devrait permettre au vent d’éviter de se glisser sur les côtés de l’écharpe. J’ai peur qu’elle soit un peu trop étroite mais, hé, vous savez quoi : la laine, c’est extensible ! Et puis, je suis fière de moi, parce que ce modèle a encore contribué un peu plus à mon processus de déstockage (j’attends impatiemment d’avoir évacué assez de pelotes pour avoir le droit d’en racheter… notamment pour tricoter ça , que je trouve extrêmement confortable – à l’oeil- dans cette version)

Mais j’ai aussi “couturé” un peu, et la couverture de la Citrouille avance doucettement (vous remarquerez mon choix très évolué de vocabulaire)

P1000792 deux sue Bonnet de plus

P1000791 et deux étoiles jolies pour briller dans la nuit…

Normalement, je n’ai plus que deux blocs à réaliser, après, je jouerai sur des bandes intermédiaires jusqu’à avoir terminé… Si, si, c’est possible avant la naissance… La citrouille n’est pas encore mûre, d’abord !

mardi 5 octobre 2010

Not Desperate Housewive

Alors que j’entame mon année de mère au foyer (et que j’attends comme chaque mardi la diffusion des épisodes de ce soir), il est temps de poser une question cruciale : quelle Desperate Housewive suis-je donc ? J’adorerais posséder le talent culinaire de Bree… mais, sans égaler heureusement ses ratages, me sens infiniment plus proche de Susan… Hélas, mon appartement est loin de ressembler à un havre méticuleusement ordonné.
Petite revue de détail…

La parfaite mère au foyer Mais je…
prépare des cookies maison pour ses enfants pour les accueillir après l’école (et les cuisine même avec eux le mercredi pour leur donner le goût des bonnes choses) n’emmène jamais ces biscuits à la sortie des classes et elle doit attendre d’être rentrée à la maison pour les déguster
est bien sûr inscrite à une fédération de parents d’élèves sais que je ne pourrai pas assister à toutes les réunions
n’est jamais en retard sur ses lessives à faire suis nettement moins efficace sur le repassage (les vêtements chiffonnés, c’est à la mode, non ?)
coud et tricote pour toute sa famille enfin… au moins un vêtement par an
a toujours dans son congélateur ou ses placards de quoi nourrir des invités imprévus surtout s’ils aiment les pâtes au beurre
lit une histoire tous les soirs au coucher à ses enfants préfère quand elle est courte pour aller vite m’installer dans le canapé

Alors, suis-je une mère parfaite ou une mère indigne ?

Je crois que je suis une mère, tout simplement…

mercredi 29 septembre 2010

Pot de colle

Il n’y a pas si longtemps, je m’inquiétais des réactions possibles de la Môme Caoutchouc à l’arrivée de sa petite soeur… notamment quand je devrais la déposer à l’école alors que je resterais à la maison avec sa cadette.
Elle a cependant pris un peu d’avance sur les événements : depuis que je suis en congé maternité, elle rechigne à aller à l’école. Elle, qui est gardée depuis ses quatre mois, et qui n’a jamais pleuré ni pour la crèche, ni pour l’école, et juste une fois ou deux pour le centre aéré, s’accroche à moi le matin en répétant à loisir qu’elle veut rester à la maison avec moi. J’avoue que c’est une situation que j’ai un peu de mal à gérer, n’en ayant absolument pas l’habitude…

En plus, je me disais qu’une fois le bébé venu, comme j’aurais passé la journée avec elle, je serais bien plus disponible pour La Môme Caoutchouc le soir. Or, depuis qu’elle a repris l’école, elle s’endort dans le canapé une fois son goûter avalé pour se réveiller au moment du repas… et repartir faire sa nuit ensuite. Cette situation se reproduit un jour sur deux au minimum. En ce moment, la seule manière dont je peux montrer à ma fille qu’elle compte pour moi est de la laisser s’endormir dans mes bras et de l’y garder encore un peu, petite masse chaude et abandonnée, confiante…

samedi 25 septembre 2010

Sue Bonnet

Je suis comme légèrement en retard pour la confection de mon patchwork pour bébé Citrouille. J’ai bien peur qu’il ne soit pas fini à temps pour la naissance, donc il faut que je m’active. Or, il me faut bien avouer que depuis ma première Sue Bonnet, ce projet était resté un peu en jachère.

J’en ai quand même réalisé une deuxième cette semaine : 

sue bonnet 2

Je suis moins sûre de mon agencement de tissu que pour la première, mais je progresse par contre dans la technique. On ne peut pas tout avoir…

vendredi 24 septembre 2010

Un volume adéquat

Le médecin a été gentil avec moi. Lors de la pesée, il m’a dit que ma prise de poids était parfaite. Voilà exactement le genre de commentaires que j’aime entendre.

Par conséquent, directement après la visite, j’ai été un peu nourrir un autre appétit, récurrent chez moi, celui des livres.
J’ai pourtant été très raisonnable. Je n’ai même pas acheté le nouveau tome des recettes inavouables ! 

image

Bon, il faut dire que je ne connaissais pas encore cette série. J’ai eu l’occasion de feuilleter le deuxième tome, et les recettes proposées m’ont amusées et tentées : le cake en kit, le gratin à n’importe quoi, le fabuleux destin du poisson pané… Vous ne trouvez pas que rien que les intitulés ont déjà un côté régressif qui donne envie de les tester ?
Mais je n’ai pas craqué, je suis une fille sage, moi, madame !

Je n’ai même pas acheté non plus ce livre de recettes de gâteaux au yaourt:

image

L’idée de plein de variations autour d’une recette de base, y compris des versants salés, était pourtant bien tentante… Mais,rien à faire, malgré ces mises en appétit, ma carte bleue est restée sagement rangée dans mon sac.
(Je crois néanmoins que je développe une sévère addiction aux livres de cuisine. Je SAIS que je peux trouver des millions de recettes sur internet, je SAIS que j’ai déjà un nombre certain de ces ouvrages… Mais il est aussi difficile pour moi de résister à leur appel qu’à celui du dessert en fin de repas, même quand je n’ai plus faim. C’est grave, docteur ?)

Enfin, juste pour me rappeler que je ne dois pas encore trop grossir dans le mois à venir, une petite photo de mon ventre actuel :

8 mois gros 2

Et là, mon ventre avec deux semaines de plus lors de ma première grossesse :

image

Il y a comme une légère différence…

mardi 21 septembre 2010

Question de poids

Comment voulez-vous que je ne prenne pas trop de poids en étant enceinte ? J’essaye de ne pas manger trop, mais, en ce moment, j’ai presque quotidiennement des crises d’hypoglycémie. Si j’émets l’idée de me dire “oh, j’ai un peu faim, mais ça peut bien attendre un petit peu, ce n’est pas encore l’heure du repas”, je me retrouve à trembler et à avoir des sueurs froides… Donc, pour compenser, je mange deux fois plus histoire de récupérer de l’énergie !

Si jamais le médecin me fait une remarque sur mon poids à la prochaine pesée obligatoire, je le force à jeûner pendant une semaine, pour voir…

lundi 20 septembre 2010

Pantalon Japonisant

Et voilà un premier pantalon tricoté pour Bébé Citrouille

panta bebe

J’aime bien le côté japonisant de ce pantalon. Il n’a demandé qu’une pelote et demie, donc rentre tout à fait dans mon processus de déstockage. Il est en plus assez agréable à tricoter, simple, mais avec suffisamment de variété pour ne pas s’embêter !

Par contre, c’est censé être un pantalon taille 3 mois, mais il me semble un peu grand, et je pense qu’il conviendra mieux à un bébé de six mois. Ce n’est pas grave, il sera très bien aussi pour ce moment-là.

lundi 13 septembre 2010

On recommence...

Un premier essai pour un blog qui regroupera un peu l'ensemble de ma vie et de ce que j'aime. Pourquoi en effet un blog parental et un autre créatif quand l'un et l'autre sont étroitement liés ?
Vous y retrouverez donc mes envies cuisine, mes tricots, ma couture, mes lectures... et ma vie de maman.