vendredi 27 février 2015

Un tour dans le jardin

Le printemps s’annonce… Si, si, j’en ai la preuve

jardin

Voilà ce que je vois en me promenant dans mon jardin !

jeudi 26 février 2015

Un petit col pour l’hiver

Histoire de tenir chaud à ma gorge fragile, et de changer des écharpes, je me suis tricoté un petit col Tudora

P1040486

Il est chaud, un peu plus long que sur le modèle, pour bien couvrir le cou… et rapide à faire

lundi 5 janvier 2015

Une petite poupée chasse l’autre

Il y a… quelques années de cela, j’avais tricoté une première poupette pour mon aînée… Il était temps que la cadette reçoive la sienne :

puopette

dimanche 4 janvier 2015

samedi 13 décembre 2014

Elle aussi

Tout le monde a droit à son gilet… y compris la petite citrouille qui a eu un joli gilet rayé sur le modèle de celui tricoté pour sa soeur, et en utilisant uniquement le reste des pelotes. J’en suis plutôt contente… et elle aussi, vu qu’elle veut le porter tout le temps !

P1040362

mardi 9 décembre 2014

La lettre qui allait chanter le destin...

Je ne lis pas que des livres jeunesse... De temps en temps, je lis aussi des livres historiques ou, longtemps après tout le monde, des livres qui ont eu du succès... Comme La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le lundi

 Couverture La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi...
4ème de couverture :
Jeune retraité à la vie bien rangée, malmené par une épouse exaspérée par le moindre de ses gestes, Harold Fry reçoit un matin une lettre de Queenie, une vieille amie perdue de vue qui lui annonce sa mort prochaine. Une lettre à laquelle Harold s’empresse de répondre mais qu'il ne postera jamais. Mû par l'intuition qu’il doit remettre cette lettre en main propre à son amie et que, tant qu’il marchera, elle vivra, sans boussole ni carte, sans téléphone ni chaussures de marche, Harold entame une traversée de près de 1 000 km à travers l'Angleterre.
L’occasion pour lui de réfléchir sur sa vie : son enfance douloureuse entre un père alcoolique et une mère absente, sa relation avec sa femme, Maureen, et leur première rencontre, ses rendez-vous manqués avec son fils David, sa vie professionnelle ratée, l’alcool, Queenie... Le destin d’un homme ordinaire prêt à traverser à pied un pays tout entier sur la seule certitude qu’il peut par ce geste sauver son amie.




 Je vais vous épargner le suspens : j'ai plutôt apprécié cette lecture. J'ai bien aimé cet homme à la retraite qui, presque par hasard, se met à réfléchir sur la vie, le sens des choix que nous faisons, le matérialisme... Et puis cette promenade à pied en Angleterre est assez revigorante (elle m'a même donné envie de me remettre aux randonnées)
Le livre contient pourtant également des longueurs, la fin se traîne un peu, comme si l'auteur ne se décidait pas à abandonner son personnage. En même temps, ce rythme suit aussi celui suivi par le personnage, qui tourne en rond et hésite avant d'atteindre la fin de son chemin. Il y a donc une logique dans l'avancée de l'action, dans le cheminement suivi.

Pour tout dire, ce livre m'a fait penser à cet extrait du film Forrest Gump dans lequel le héros se met à courir et est imité par de nombreuses personnes qui ne comprennent même pas vraiment les raisons qui le poussent à agir de cette manière. Il se passe presque exactement la même chose dans le livre

dimanche 7 décembre 2014

Le livre de Perle

Je suis un peu en retard pour vous en parler, mais je ne pouvais manquer de vous présenter le dernier livre de Timothée de Fombelle : Le Livre de Perle.
Couverture Le Livre de Perle


4ème de couverture : Tombé dans notre monde une nuit d’orage, un homme emprunte le nom de Joshua Perle et commence une vie d’exilé. Cette nouvelle vie fugitive, déchirée par un chagrin d’amour, est aussi une quête mystérieuse. Au fil du siècle, Perle rassemble un trésor pour défaire le sort qui l’a conduit loin de chez lui. Mais ceux qui l’ont banni et le traquent le laisseront-ils trouver le chemin du retour? Perle a-t-il raison de penser que la fille qu’il aime l’attend toujours là-bas?


Timothée de Fombelle est un auteur que j'aime beaucoup, j'ai déjà eu l'occasion de vous en parler précédemment. Il n'a pas démérité avec ce nouvel ouvrage. Un auteur qui peut écrire des phrases comme "La nuit avait tout fait pour que je tombe avant elle. Mais j'étais encore debout" a d'ores et déjà toute mon attention. Or, Timothée de Fombelle écrit bien, mais c'est aussi un véritable conteur.

Sur les traces de son héros, on découvre des personnages qui semblent échappés d'un livre de contes de fées, des rescapés de la magie échoués par erreur dans notre monde et qui tentent continuellement de faire le lien entre les deux. Le temps passe, les guerres blessent les hommes et les enfants-rois aiment des fées pendant plus de deux cent pages. Il y a de la poésie, mais aussi de l'aventure, dans ce livre... et un peu d'amour, mais du grand amour.

Ce n'est pas pour rien que ce livre a été élu Pépite du roman adolescent européen 2014. Il s'agit en effet d'une véritable pépite, un petit trésor à emporter dans vos valises et à conserver soigneusement. Il vous ouvrira les malles à secrets de Joshua Perle et vous réconciliera avec votre enfance... Bref, vous l'aurez compris, c'est un peu mon coup de cœur du moment... mais c'est souvent le cas avec les romans de Timothée de Fombelle. A offrir sans modération, aux jeunes comme aux moins jeunes !